On n'a clairement pas tous le même avis !

 

Le Lonely Planet nous annonçait un « fantastique musée », malgré le peu de temps que nous passions dans l’étonnante ville de Cebu, nous nous sommes donc empressés d’y aller… Nous aurions finalement pu nous abstenir !

 

Situé dans une ancienne prison, le musée est assez intéressant architecturalement parlant. Le découpage du parcours a été adapté à celui préexistant des salles qui semblent être thématisées. Cependant on n’y comprend rien ! Le sujet est l’histoire et l’ethnographie de l’île de Cebu, enfin ça c’est d’après le guide, parce que moi je n’ai pas vraiment compris de quoi il s’agissait et j’exagère à peine !

Une courte introduction sous le porche nous explique l’histoire du musée (surtout de son bâtiment) et nous sommes en suite projetés dans la première salle devant une collection de tessons vietnamiens, chinois et thaïlandais… Ne sommes-nous pas censés d’être aux Philippines ? Alors ce sont sûrement des objets archéologiques qui ont été retrouvés dans les environs. Peut-être, en nous présentant ces objets, veut-on nous parler de l’influence de ces trois cultures sur la culture philippine. Mais nous on aurait aimé qu’on nous raconte une histoire, qu’on nous prenne par la main et qu’on nous explique le pourquoi du comment. Là, on ne comprend pas, on passe vite, on tente de se réfugier dans la pièce voisine. Peut-être ne serait-ce que l’introduction qui serait ratée…

Et bien non, définitivement non. Je vais abréger vos souffrances (et surtout la mienne) et ne pas vous raconter l’ensemble des salles avec leur succession d’objets et de textes (pourtant bien calibrés) sans narration évidente, à part au début une succession chronologique. Mais franchement je n’ai pas compris en quoi ce musée était « fantastique ».

Nous avons fini par regarder un reportage (très bien fait) d’une heure environ sur la Seconde Guerre mondiale, assis par terre dans un coin du musée, jusqu’à la fermeture. (Je m’abstiendrai de commentaire sur la durée de cette vidéo présentée dans une exposition).

Bref en tant que visiteuse lambda qui souhaite en savoir plus sur un sujet, c’est raté ! Et pourtant entre Magellan, la domination espagnole puis américaine, la Seconde Guerre mondiale et l’invasion par le Japon, la culture insulaire, etc. il y a bien des choses à dire, mais pour rendre cela intéressant il faut faire des choix, les organiser et les rendre accessible à un public – pour cette dernière préoccupation, on repassera.

Quelques jours après, un vague sentiment me perturbe, l’impression d’un musée de propagande… Il ne me semble pourtant pas que le ton employé était patriotique ou égocentré, que les faits historiques étaient explicités en valorisant les Philippins, que la grandeur des Philippines était exaltée au détriment des autres populations, etc. Mais… Mais pas un mot sur les différentes minorités, pas de remise en cause ou de questionnement, pas de point vue non conformiste, pas de relief. Une histoire nationale proprement établie et exposée, un certain nombre de personnalités présentées (pourquoi avoir choisi de parler de ces personnes ? Grand mystère !), une ethnographie se concentrant sur des sujets bateau et attendus…  En quelques mots : un musée lisse et consensuel !

Musée Sugbo

731 M. J. Cuenco Ave, Cebu City

13 janvier 2018, Cebu

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
x

xx

xxx

 

Sugbo Museum

731 M. J. Cuenco Ave, Cebu Cit

January 13th, 2018, Cebu